Home > Hondurans return to their homes ravaged by severe flooding

News
Hondurans return to their homes ravaged by severe flooding

Description

Locals return to their severely damaged homes after flooding caused by Hurricane Iota ravaged the area surrounding San Pedro Sula in northern Honduras.

Added on the 21/11/2020 13:14:01 - Copyright : Euronews EN

To customise your video :

Or Create an account

More videos on the subject

  • Hondurans return to their homes ravaged by Hurricane Iota

    Locals return to their severely damaged homes after flooding caused by Hurricane Iota ravaged the area surrounding San Pedro Sula in northern Honduras.

    21/11/2020 - AFP EN
  • Watch: Locals return home to Kerala after severe flooding

    no comment

    22/08/2018 - Euronews EN
  • Storm Christoph: Britons reduced to tears after severe floods damage homes for a second year

    The town of Bewdley has been inundated again with floodwaters after heavy rainfall burst the River Severn's banks.

    23/01/2021 - Euronews EN
  • Homes and businesses submerged in flooding in northern Honduras

    Local residents wade down flooded streets in La Lima municipality, northern Honduras. Homes and businesses are left entirely or partially submerged in the flooding caused by the overflow of the Chamelecon river after the passage of Hurricane Iota. IMAGES

    19/11/2020 - AFPTV - First images
  • Les éthylotests disponibles dans les commerces qui vendent de l'alcool dès juillet

    Jusque-là, seules les discothèques et les épiceries de nuit devaient proposer des éthylotests à leurs clients. Cette obligation va bientôt s'étendre à tous les magasins qui vendent de l'alcool. Mais Julien Chivé, caviste bordelais, n'est pas vraiment convaincu. "Je trouve que ça ne sert pas à grand-chose. Les gens savent bien qu'après deux verres, il faut s'arrêter si on veut reprendre la voiture. Et les clients rencontrés ce jeudi matin ne voient pas non plus l'intérêt d'en acheter. "Ca me semble absurde", lance l'un d'eux. "De toute façon, après deux verres, on sera positif, donc c'est à chacun de se gérer", explique un autre.Dans l'épicerie de Virgine Matheron, à Talence (Gironde), il est difficile de trouver une place pour les éthylotests. La gérante doit enlever des produits et envisage surtout des coûts supplémentaires. En effet, dans le supermarché Carrefour City, qui en commercialise depuis un an, ces produits ne sont pas très populaires. "On en a vendu trois en un an", confie le gérant. Près de 50 000 commerçants devraient proposer des éthylotests à partir du 1er juillet, sous peine d'une amende de 675 euros.

    08/04/2021 - LCI