Home > Argentinian Woman Cures Herself Naturally of HIV

News
Argentinian Woman Cures Herself Naturally of HIV

Description

https://video.services.cerise.media/edit/604b4385e6da156ba15af723

Added on the 12/03/2021 05:34:56 - Copyright : Wochit

To customise your video :

Or Create an account

More videos on the subject

  • Chilean woman with HIV sounds cautionary note for youth

    Carolina del Real, 37, who was diagnosed as seropositive seven years ago, now devotes her time to teaching people about prevention, in a country where more promiscuous, liberated and frequently careless young Chileans are shattering taboos about sexuality in their country, sparking an explosion of HIV cases that has alarmed authorities.

    31/05/2018 - AFP EN
  • One Lithuanian Woman’s Cancer-Busting Diet: Eating Sand

    70-year-old Stanislava Monstvilene has an unusual and extraordinary recipe for fighting against cancer. Her Secret? Stanislava eats sand right out of the ground. She claims she was diagnosed with a late stage tumour and got the idea to eat sand as a remedy. She followed her instincts and was, as she claims, cured by her new diet.

    16/01/2018 - RT Ruptly EN
  • Les éthylotests disponibles dans les commerces qui vendent de l'alcool dès juillet

    Jusque-là, seules les discothèques et les épiceries de nuit devaient proposer des éthylotests à leurs clients. Cette obligation va bientôt s'étendre à tous les magasins qui vendent de l'alcool. Mais Julien Chivé, caviste bordelais, n'est pas vraiment convaincu. "Je trouve que ça ne sert pas à grand-chose. Les gens savent bien qu'après deux verres, il faut s'arrêter si on veut reprendre la voiture. Et les clients rencontrés ce jeudi matin ne voient pas non plus l'intérêt d'en acheter. "Ca me semble absurde", lance l'un d'eux. "De toute façon, après deux verres, on sera positif, donc c'est à chacun de se gérer", explique un autre.Dans l'épicerie de Virgine Matheron, à Talence (Gironde), il est difficile de trouver une place pour les éthylotests. La gérante doit enlever des produits et envisage surtout des coûts supplémentaires. En effet, dans le supermarché Carrefour City, qui en commercialise depuis un an, ces produits ne sont pas très populaires. "On en a vendu trois en un an", confie le gérant. Près de 50 000 commerçants devraient proposer des éthylotests à partir du 1er juillet, sous peine d'une amende de 675 euros.

    08/04/2021 - LCI