Home > 'Green gold': Avocado boom drives crop theft in South Africa

News
'Green gold': Avocado boom drives crop theft in South Africa

Description

Farmers in northern South Africa are battling a scourge of organised avocado thieves who can steal more than a tonne's worth of produce in a single night – costing them millions of dollars. The nutrient-rich fruit's demand globally has boomed, resulting in the need for armed security and fencing to keep this unlikely commodity safe.

Added on the 26/03/2021 11:20:46 - Copyright : AFP EN

To customise your video :

Or Create an account

More videos on the subject

  • Crop-killing locust swarms spotted across three continents

    East Africa, South Asia, and now South America: three continents are suffering plagues of locusts. The swarms of insects have been devastating food supplies.

    03/07/2020 - Euronews EN
  • All 955 trapped South Africa gold miners resurface

    All 955 trapped South Africa gold miners resurface

    02/02/2018 - France 24 EN
  • Recycle and spin: Hollande includes greens in new cabinet (part 2)

    Today in The World This Week : Outsiders Donald Trump and Bernie Sanders win big in New Hampshire Primary, meanwhile Aleppo burns as major powers sign a ceasefire in Geneva. French President François Hollande includes Greens and a former PM in his new reshuffled cabinet, and Jacob Zuma faces growing opposition in South Africa.

    12/02/2016 - France 24 EN
  • Gold miners on strike in South Africa over pay

    Mining

    04/09/2013 - Euronews EN
  • Les éthylotests disponibles dans les commerces qui vendent de l'alcool dès juillet

    Jusque-là, seules les discothèques et les épiceries de nuit devaient proposer des éthylotests à leurs clients. Cette obligation va bientôt s'étendre à tous les magasins qui vendent de l'alcool. Mais Julien Chivé, caviste bordelais, n'est pas vraiment convaincu. "Je trouve que ça ne sert pas à grand-chose. Les gens savent bien qu'après deux verres, il faut s'arrêter si on veut reprendre la voiture. Et les clients rencontrés ce jeudi matin ne voient pas non plus l'intérêt d'en acheter. "Ca me semble absurde", lance l'un d'eux. "De toute façon, après deux verres, on sera positif, donc c'est à chacun de se gérer", explique un autre.Dans l'épicerie de Virgine Matheron, à Talence (Gironde), il est difficile de trouver une place pour les éthylotests. La gérante doit enlever des produits et envisage surtout des coûts supplémentaires. En effet, dans le supermarché Carrefour City, qui en commercialise depuis un an, ces produits ne sont pas très populaires. "On en a vendu trois en un an", confie le gérant. Près de 50 000 commerçants devraient proposer des éthylotests à partir du 1er juillet, sous peine d'une amende de 675 euros.

    08/04/2021 - LCI