Home > Italy's schools set to reopen as NGOs highlight risks of remote learning

News
Italy's schools set to reopen as NGOs highlight risks of remote learning

Description

After two months of closed classrooms, Italian primary, middle and secondary school students return to the classrooms. But 50% of older student will still have to rely on distance learning.

Added on the 06/01/2021 10:50:26 - Copyright : Euronews EN

To customise your video :

Or Create an account

More videos on the subject

  • Italy prepares to reopen schools

    Italy is set to reopen schools for younger children on Wednesday as the vaccine rollout progresses and amid early signs of a slowdown in infections. FRANCE 24 correspondent Seema Gupta says more than 80 percent of school personnel in Italy have now been vaccinated.

    06/04/2021 - France 24 EN
  • COVID-19: Four further Italian regions reopen their secondary schools

    Other regions will be holding off at least until the end of January.

    25/01/2021 - Euronews EN
  • Retailers Closed On Thanksgiving

    23/11/2020 - Wochit
  • Les éthylotests disponibles dans les commerces qui vendent de l'alcool dès juillet

    Jusque-là, seules les discothèques et les épiceries de nuit devaient proposer des éthylotests à leurs clients. Cette obligation va bientôt s'étendre à tous les magasins qui vendent de l'alcool. Mais Julien Chivé, caviste bordelais, n'est pas vraiment convaincu. "Je trouve que ça ne sert pas à grand-chose. Les gens savent bien qu'après deux verres, il faut s'arrêter si on veut reprendre la voiture. Et les clients rencontrés ce jeudi matin ne voient pas non plus l'intérêt d'en acheter. "Ca me semble absurde", lance l'un d'eux. "De toute façon, après deux verres, on sera positif, donc c'est à chacun de se gérer", explique un autre.Dans l'épicerie de Virgine Matheron, à Talence (Gironde), il est difficile de trouver une place pour les éthylotests. La gérante doit enlever des produits et envisage surtout des coûts supplémentaires. En effet, dans le supermarché Carrefour City, qui en commercialise depuis un an, ces produits ne sont pas très populaires. "On en a vendu trois en un an", confie le gérant. Près de 50 000 commerçants devraient proposer des éthylotests à partir du 1er juillet, sous peine d'une amende de 675 euros.

    08/04/2021 - LCI