Home > Two Ukrainian soldiers killed on Donbass frontline, says Kyiv

News
Two Ukrainian soldiers killed on Donbass frontline, says Kyiv

Description

War

Added on the 20/08/2016 16:31:02 - Copyright : Euronews EN

To customise your video :

Or Create an account

More videos on the subject

  • Ukrainian president Zelensky visits frontline as two soldiers are killed

    Ukrainian president Volodymyr Zelensky visits the frontline in eastern Ukraine near Avdiivka, a day before the military announced that two Ukrainian soldiers were killed in clashes with Russian-backed separatists, testing a ceasefire brokered last year that had brought relative calm to the simmering trench conflict. IMAGES

    12/02/2021 - AFPTV - First images
  • Frontline pizza: Ukrainian veterans feed soldiers in hotspots

    As the war goes on in Ukraine's separatist east, some veterans of the conflict are risking their lives by going back to the frontline to bring pizza to those still in the trenches.

    08/08/2018 - AFP EN
  • Ukrainian soldiers man frontline in Donetsk region

    Ukrainian soldiers man positions on the frontline in the eastern Donetsk region as the IMF hands Ukraine a $17.5 billion lifeline and the United States agrees to send military aid. Duration: 00:46

    12/03/2015 - AFP EN
  • Les éthylotests disponibles dans les commerces qui vendent de l'alcool dès juillet

    Jusque-là, seules les discothèques et les épiceries de nuit devaient proposer des éthylotests à leurs clients. Cette obligation va bientôt s'étendre à tous les magasins qui vendent de l'alcool. Mais Julien Chivé, caviste bordelais, n'est pas vraiment convaincu. "Je trouve que ça ne sert pas à grand-chose. Les gens savent bien qu'après deux verres, il faut s'arrêter si on veut reprendre la voiture. Et les clients rencontrés ce jeudi matin ne voient pas non plus l'intérêt d'en acheter. "Ca me semble absurde", lance l'un d'eux. "De toute façon, après deux verres, on sera positif, donc c'est à chacun de se gérer", explique un autre.Dans l'épicerie de Virgine Matheron, à Talence (Gironde), il est difficile de trouver une place pour les éthylotests. La gérante doit enlever des produits et envisage surtout des coûts supplémentaires. En effet, dans le supermarché Carrefour City, qui en commercialise depuis un an, ces produits ne sont pas très populaires. "On en a vendu trois en un an", confie le gérant. Près de 50 000 commerçants devraient proposer des éthylotests à partir du 1er juillet, sous peine d'une amende de 675 euros.

    08/04/2021 - LCI