Home > Poland: Anti-government protests for the anniversary of communist-era martial law crackdown

News
Poland: Anti-government protests for the anniversary of communist-era martial law crackdown

Description

Anti-government protesters gather in Warsaw, Poland, to mark the anniversary of the communist-era martial law crackdown. IMAGES

Added on the 13/12/2020 12:55:01 - Copyright : AFPTV - First images

To customise your video :

Or Create an account

More videos on the subject

  • Anti-government protests in Warsaw for anniversary of communist-era crackdown

    Anti-government protesters gather in Warsaw, Poland, to mark the anniversary of the communist-era martial law crackdown. IMAGES

    13/12/2020 - AFPTV - First images
  • Anti-government protesters march to home of PiS party leader on anniversary of communist crackdown

    As well as women protesting the country's high court ruling restricting abortion, farmers and entrepreneurs also vented their anger at the PiS government on Sunday's march.

    13/12/2020 - Euronews EN
  • Anti-government protests in Thailand on anniversary of King Bhumibol death

    Bangkok (Thailand), Oct 13 (EFE/EPA), (Camera: Narong Sangnak).- Anti-government demonstrators protested in favor of democracy on Tuesday, the fourth anniversary of the death of the revered King Bhumibol, on the eve of a massive pro-democracy protest in Bangkok.FOOTAGE FROM A CEREMONY HELD IN BANGKOK COMMEMORATING THE DEATH OF THAILAND'S KING BHUMIBOL

    13/10/2020 - EFE Inglés
  • Les éthylotests disponibles dans les commerces qui vendent de l'alcool dès juillet

    Jusque-là, seules les discothèques et les épiceries de nuit devaient proposer des éthylotests à leurs clients. Cette obligation va bientôt s'étendre à tous les magasins qui vendent de l'alcool. Mais Julien Chivé, caviste bordelais, n'est pas vraiment convaincu. "Je trouve que ça ne sert pas à grand-chose. Les gens savent bien qu'après deux verres, il faut s'arrêter si on veut reprendre la voiture. Et les clients rencontrés ce jeudi matin ne voient pas non plus l'intérêt d'en acheter. "Ca me semble absurde", lance l'un d'eux. "De toute façon, après deux verres, on sera positif, donc c'est à chacun de se gérer", explique un autre.Dans l'épicerie de Virgine Matheron, à Talence (Gironde), il est difficile de trouver une place pour les éthylotests. La gérante doit enlever des produits et envisage surtout des coûts supplémentaires. En effet, dans le supermarché Carrefour City, qui en commercialise depuis un an, ces produits ne sont pas très populaires. "On en a vendu trois en un an", confie le gérant. Près de 50 000 commerçants devraient proposer des éthylotests à partir du 1er juillet, sous peine d'une amende de 675 euros.

    08/04/2021 - LCI